PARODONTITE ET OSTÉOPOROSE

osteoporosi_FR

parodontite-osteoporosi
Il y a une corrélation importante entre l’ostéoporose et la parodontite, maladie multifactorielle qui porte à la destruction des structures de soutien et de stabilité des dents (comme, par exemple, l’os alvéolaire, qui porte dans les cas les plus graves à la perte des dents). L’anneau de conjonction entre ces deux pathologies est la vitamine D, une hormone qui joue un rôle fondamental précisément dans le développement et dans le maintien du tissu osseux, outre que pour les fonctions du système immunitaire et de l’appareil cardiovasculaire. Sa carence constitue, en effet, un facteur de risque pour le développement de l’ostéoporose, avec des répercussions importantes également sur les os maxillaires qui, en se déminéralisant, favorisent justement l’apparition et la progression de la parodontite.

La recherche au service de la santé

Grâce à notre recherche sur les variations dans le gène qui codifie le récepteur cellulaire de la Vitamine D (Vdr), et qui est publiée sur la revue scientifique « Archives of oral Biology » (en français : Archives de biologie orale), nous avons identifié le génotype corrélé (en cas d’homozygotisme « TT ») à une augmentation du risque de développement de parodontite. En particulier, les résultats de l’étude ont mis en évidence une corrélation étroite entre l’altération de ce récepteur – qui se manifeste en homozygotisme dans 20 pour cent de la population environ – associée à des niveaux sériques bas de Vitamine D, et le développement de la maladie parodontale.

Le récepteur cellulaire pour la vitamine D altéré est moins efficient que le récepteur normal et ceci favorise une tendance à la déminéralisation des os également au niveau des os maxillaires.

osteoporosi

La corrélation entre vitamine D, ostéoporose et parodontite

L’étude systématique par l’orthodontiste du métabolisme de la vitamine D permet souvent d’effectuer un diagnostic parallèle de risque augmenté pour l’ostéoporose également avec de nombreuses années d’avance. En effet, ces patients arrivent à l’observation du dentiste, pour des problèmes liés à la maladie parodontale (les études épidémiologiques indiquent que plus de 10 millions d’Italiens souffrent de cette pathologie) ou à la réhabilitation avec des implants dentaires ostéointégrés, ce qui requiert aussi souvent des interventions d’accroissement volumétrique de l’os, bien avant le temps où le diagnostic d’ostéoporose est établi normalement.

Contactez-nous sans obligation d'obtenir plus d'informations ou un rendez-vous

Click here

Cette découverte importante nous permet d’identifier la variante génétique avec beaucoup d’avance sur l’apparition de l’ostéoporose et de la parodontite et d’inviter ceux qui la possèdent à prendre de la vitamine D, à soigner leur régime alimentaire et à faire du mouvement, pour maintenir les os et les dents sains.

parodontite-osteoporosi1

La prévention, avant tout

Chez ces sujets, il est nécessaire de pouvoir intervenir précocement sur le métabolisme osseux avec une prévention adéquate:

en administrant de la vitamine D active et d’autres intégrateurs alimentaires

• en conseillant des modifications au régime alimentaire et au style de vie.

La prévention devient une arme formidable pour éviter l’ostéoporose et ses dommages. L’identification de cette susceptibilité génétique chez des personnes jeunes peut ouvrir la voie à un screening de masse avec l’envoi consécutif de ces sujets chez un spécialiste pour une évaluation densitométrique (« Moc ») précoce et un suivi adéquat.

La prévention faite ainsi à grande échelle porterait des bénéfices très importants aussi bien en termes de réduction de coûts économiques à la charge du SSN (système sanitaire national italien), nous pensons seulement aux 90.000 fractures du fémur par an, aussi bien en termes de réduction des coûts biologiques que d’amélioration de la qualité de la vie pour les patients.

 

Qu’est-ce que tu attends? Demandez des conseils gratuits en ligne ou Faites le test pour évaluer la santé de vos gencives!